Zoom sur l'alternance

Aides pour les employeurs


Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19 qui a fortement impacté les employeurs et leur activité, un plan choc de soutien à l’apprentissage, aux entreprises et aux apprenti·e·s a été présenté par le gouvernement le 4 juin dernier.

3 mesures ont été annoncées dont une aide de 5 000€ à 8 000€ pour les employeurs Une aide exceptionnelle et temporaire à l’embauche d’apprenti·e·s sera mise en place pour tout contrat signé du 1er juillet 2020 au 28 février 2021 pour les employeurs souhaitant embaucher un·e apprenti·e préparant un diplôme du CAP à la Licence Professionnelle, soit une certification du niveau 3 au niveau 6.

Le montant attribué à l’employeur sera fixé en fonction de l’âge de l’apprenti·e :

  • 5 000€ pour les apprenti·e·s mineur·e·s
  • 8 000€ pour les apprenti·e·s majeur·e·s

« Cette aide est sans autre condition pour les entreprises de -250 salariés. En revanche, pour les entreprises de +250 salariés (soit environ 7 000 entreprises en France), elle est soumise au respect du quota légal de 5% d’alternants dans l’effectif. Si ce quota n’est pas atteint en 2021, les entreprises devront rembourser l’aide ». Les formations de niveaux BAC +4 et plus ainsi que les contrats de professionnalisation sont exclus de cette mesure ; les collectivités territoriales ne peuvent prétendre à l’aide exceptionnelle.

A NOTER : L’aide exceptionnelle ne s’applique qu’à la première année du contrat d’apprentissage. A partir de la deuxième année, l’aide unique remplace l’aide exceptionnelle seulement pour les contrats éligibles (entreprise de moins de 250 salariés + diplôme inférieur ou égal au baccalauréat). Elle sera déclenchée au moment du dépôt du contrat auprès de l’OPCO.

Projection ci-dessous sur un contrat de 12 mois en première année : Le calcul précis et au cas par cas est réalisable grâce au simulateur sur le portail de l’alternance.